Giuseppe, une histoire de survie
zoom_out_map
chevron_left chevron_right

Giuseppe, une histoire de survie

Plus connu pour ses manuels pratiques qui permettent d'anticiper sur l’effondrement économique et faire face à des situations à risques, l’auteur choisit cette fois la forme narrative pour nous parler de SURVIE.

18,96 € TTC 18,96 € (HT)
LIVRAISON GRATUITE à partir de 80€ d'achat !

local_shipping Livraison à 3,50€ vers la France et l’international (nous n'assurons pas les livraisons vers les DOM-TOM). 

Description

Je m'appelle Giuseppe. Je suis prisonnier en Allemagne Nazie.
Je suis travailleur forcé, sur une chaîne de montage pour moteurs de camions.
J'ai faim. J'ai froid. Ma famille et mon pays me manquent... »
C’est sur ces mots, qui font écho aux thématiques de prédilections de l’auteur, que commence Giuseppe, une histoire de survie, le premier roman de Piero San Giorgio. Plus connu pour ses manuels pratiques qui permettent d'anticiper sur l’effondrement économique et faire face à des situations à risques, l’auteur choisit cette fois la forme narrative pour nous parler de SURVIE. A partir de faits réels de la vie de son grand-père de substitution, l’auteur nous plonge dans un parcours de survie particulièrement éprouvant au cœur du siècle dernier dans une Europe ravagée par la guerre. Tragique, émouvant, épique et nostalgique, voici l’histoire de Giuseppe qui illustre parfaitement la démarche survivaliste chère à l’auteur, et nous y ramène, invariablement…

Peut-être est-ce chez Giuseppe qu’il faut chercher l'origine de mes propres préoccupations au sujet de la crise économique et des pénuries de nourriture, comme je les ai exposées dans mes essais précédents ».
Ne cherchez pas plus loin, de « Survivre à l’effondrement économique » (2011) à « Giuseppe, une histoire de survie », la boucle est bouclée pour Piero San Giorgio.

Fiche technique

978-2-491861-00-1
14 cm
22 cm
2 cm
0.51 kg

Commentaires de lecteurs

J'ai fini Giuseppe aujourd'hui. Sans spoiler et sans faire le lèche-cul c'était une très bonne surprise. Un roman qui est pour moi captivant de bout en bout, qui respire la sincérité, l'honnêteté et qui est parfois émouvant. Je connaissais mal l'histoire du point de vue italien, l'alternance avec scènes du quotidien (la vie avant la guerre, on s'y croit) et événements historiques est bien vue. Les photos sont une très bonne idée qui aide à visualiser les scènes. Les chapitres courts mais qui évoquent des aspects précis également. Je suis un gros lecteur et assez sensible au style et je dois dire que c'est une excellente surprise. C'est concis mais pas simpliste, (c'est également agréable de voir qu'il n'y a aucune faute de frappe ou correction oubliée, l'édition est nickel). Bref, une belle surprise, bien loin d'un essai acerbe de facho diabolique, c'est une histoire prenante racontée avec respect et humilité. Merci Piero, c'est le genre de lecture qui fait du bien. »


Piero San Giorgio est très connu pour ses excellents guides survivalistes — dont le plus connu « Survivre à l'effondrement économique ». Personnellement, il m’a fait découvrir des auteurs très intéressants — et souvent confidentiels — dans ses vidéos postées sur You Tube et je l’en remercie. J’étais cependant assez dubitatif quant à un roman. L’art du roman reste très différent de celui de l’essai, et on ne compte plus les formidables ratages dans ce domaine. Mais là, j’ai été bluffé et captivé par l’histoire de Giuseppe écrite à la première personne : un travailleur forcé envoyé en Allemagne nazie sur une chaîne de montage pour moteurs de camions de l’Auto Union. Non seulement, ce coup d’essai est un coup de maître, mais j’y ai appris beaucoup de choses sur l’Italie d’avant-guerre, sur l’Italie fasciste dans la guerre et jusqu’à la Libération. Un livre émouvant, sincère et bien écrit… Très loin de l’image de néo-nazi que certains veulent donner de cet auteur. Je recommande absolument… »

Vous aimerez aussi

Pour en savoir plus :