À propos des Éditions C&R


Bienvenue aux éditions Culture & Racines !

Qui sommes-nous ?
Culture & Racines SARL est une société au capital de 2000€ créée en 2020.
Elle est immatriculée au Tribunal de commerce de Paris (RCS/SIREN : 880 513 684). Elle produit et commercialise des livres via les réseaux libraires, magasins spécialisés et sites de vente par correspondance.

Postulat éditorial : Pour un nouveau paradigme et une autre compréhension du monde. Éditeur néguentropique et indépendant. Une maison d’édition qui s’adresse à ceux qui haïssent le mensonge même quand il les flatte et qui aiment la vérité même quand elle les accuse… 
 
C&R est une maison d’édition indépendante et non conformiste dont la vocation est de produire le négatif du discours dominant afin de construire de nouveaux paradigmes. Nous favorisons le travail d’auteurs largement ostracisés ou ignorés mais dont la pertinence des propos et l’indéniable qualité de travail se démarquent.

Notre maison a également pour ambition de participer au mouvement conservateur afin de combattre et de réguler l'entropie du monde moderne.
En synthèse : 
Préservation du monde (bioconservatisme), ordre, diversité organisée (spéciation naturelle), néguentropie, écologie (respect des écosystèmes) et contre les logiques de réparation du monde (transhumanisme), déconstruction, diversité désorganisée (homogénéisation), entropie, idéologie (utopie).
 
Nos auteurs actuels sont : Piero San Giorgio, Modeste Schwartz, Cris Millennium, Vol West, Pierre-Antoine Plaquevent, Lucien Cerise, Philippe de Vulpillières, Pierre Hillard, Jules Payot, Éric Verhaeghe, Jack Donovan, Frédéric Delavier, Francis Cousin, Dmitry Orlov, Antony C. Sutton, etc.
Thèmes de prédilections : Indigénisme Européen. Écologie. Anticipation. Histoire. Localisme. Autonomie. Religion. Métapolitique. Mondialisme. Matridominance idéologique. Situationnisme. Économie et Philosophie Politique. Géopolitique.
Cibles Préférées : Le néolibéralisme mondialisé, l’immigration sauvage, la surveillance généralisée, le féminisme de séparation (3e vague), l’uniformisation, le progressisme, l’argent, le matérialisme et la mondialisation.