Great Reset : pourquoi l’Union Européenne est-elle si Davos compatible ?

- Catégories : Auteurs , Entretiens , Éric Verhaeghe , Vidéos

Éric Verhaeghe évoque le passeport vaccinal européen et l'enjeu que l'expansion de l'Union Européenne contre les Etats-nations représente pour le Forum de Davos, mais aussi la vision "continentale" du marché du travail que projette le Job Reset Summit de début juin, organisé par le même Forum de Davos. Enfin, Éric Verhaeghe rappelle le projet de surveillance par la monnaie que promeut Schwab, et qui se traduit par la mise en place de monnaies numériques qui doivent se substituer aux crypto-monnaies.




L'Union Européenne est-elle la meilleure amie du Great Reset prônée par le Forum de Davos, et par son fondateur, Klaus Schwab ? Les événements qui se succèdent au fil des semaines laissent à penser, en tout cas, que la Commission Européenne ne boude pas son plaisir quand elle peut mettre en oeuvre l'une des solutions préconisées par le Great Reset ? Mais pourquoi cet "affectio societatis" ? Je vous explique les ficelles de ce mécanisme dans la vidéo de la semaine consacrée au Great Reset.

L’Union Européenne est-elle la meilleure élève du Great Reset ? Les derniers événements d’actualité montrent que la question se pose. Entre le déploiement d’ici au 1er juillet (mais on a un doute sur la faisabilité) du passeport vaccinal et la porosité de l’Union aux questions davossiennes sur le marché de l’emploi européen ou sur la mise en place d’un euro numérique, on voit combien l’influence du Great Reset est forte sur la technocratie européenne. 

Great Reset et passeport vaccinal de l’Union Européenne

L’une des meilleures illustrations de cette docilité de l’Union vis-à-vis des propositions du Great Reset tient au passeport vaccinal, initialement demandé par la Grèce, mais dont la Commission s’est emparée avec avidité. Il n’y a pas de proposition plus Great Reset compatible que celle-là. Et alors même que le plan de relance n’est toujours pas mis en place dix mois après sa laborieuse adoption dans un sommet européen de juillet 2020, on s’aperçoit qu’une proposition bien plus anodine est mise sur le haut de la pile, et adoptée (en principe) en quelques semaines seulement. 

D’où vient qu’un plan de relance crucial à 750 milliards € met pratiquement un an (et peut-être plus à être adopté) alors qu’un passeport vaccinal pourrait être adopté en moins de 3 mois ? On y verra volontiers la patte de l’esprit de Davos, qui place désormais dans la file de l’urgence absolue la question du capitalisme de surveillance et de sa mise en place, quand la survie économique de l’Union devient un sujet somme toute secondaire. 

Les autres sujets du Great Reset cette semaine

Ne manquez pas pour autant les autres sujets du Great Reset cette semaine : tout d’abord le Job Reset Summit, qui est la réflexion entamée par Davos pour le monde de demain, pour une « régionalisation » des marchés de l’emploi.

On notera aussi la récurrence des questions monétaires, entre remise en cause du rôle du dollar et guerre déclarée par les banques centrales aux crypto-monnaies. On vous explique pourquoi. 

Dans tous les cas, si vous ne savez pas encore c’est le Great Reset, renseignez-vous avec nous sur le sujet. 

Source : Le courrier des Stratèges

Articles en relation

Partager ce contenu