Tromperie sémantique : c’est quoi le séparatisme ?

Emmanuel Macron nous abreuve depuis plus d’un mois d’un nouveau mot dans la (sa) sphère politique : le séparatisme. Car Emmanuel Macron n’ose pas identifier clairement les problématiques qui touchent la société française depuis plusieurs décennies : l’islamisme et l’immigration !


Cependant poussé dans ses retranchements par la pression populaire et l’inquiétude médiatique, il a enfin osé prononcer la phrase clé : « L’islamisme radical est le cœur du sujet : nommons-le ». Enfin ! Mais rien quant aux flux migratoires !

Macron se résout-il enfin à reconnaitre les problèmes générés par les islamistes et une immigration devenue submersive, voire subversive ? J’en doute. Ce discours est une fois de plus stratégique à l’approche des futures élections afin de donner l’illusion aux français de se préoccuper des problèmes migratoires qui submergent la France ! Le « séparatisme » de M Macron ne prend pas en compte les problèmes de sécurité, de racisme, de violences, de communautarisme … qui s’imposent au quotidien aux français. Au contraire M Macron se préoccupe encore plus du bonheur et de l’accueil des migrants principalement islamistes. Surtout ne pas discriminer, ne pas choquer, ne pas stigmatiser. En définitive, de fait seuls les frères musulmans sont à l’honneur de par leur influence certaine au sein du culte musulman français. Influence néfaste que semble ignorer Macron.

Comme vous, j’en constate les tristes et abominables conséquences récentes : la décapitation d’un enseignant, M. Samuel Patty à Conflans-Sainte-Honorine et l’assassinat de trois chrétiens dans leur église à Nice. A mon sens, parler de séparatisme me semble totalement inadapté dans ces circonstances criminelles et abjectes.

Pourquoi vouloir encore créer une nouvelle loi ? Pour tenter de laisser croire que le gouvernement de Macron/Castex prend les problèmes en main ? Que nenni ! C’est une fois de plus une duperie. Les lois existent déjà pour le respect des règles migratoires et du respect des mœurs et coutumes françaises. Certes des modifications sont urgentes et nécessaires telles que je les propose au fil de mon livre, mais les lois existantes ne sont simplement pas appliquées ! L’expulsion d’un demandeur d’asile  dont le dossier est rejeté est possible mais pas appliquée ! A ce jour plus de 90 000 expulsions ne sont pas exécutées ! L’expulsion des prisonniers étrangers qui remplissent nos prisons est possible mais pas appliquée !… etc.

Il est inacceptable de prétendre remettre en cause la loi de 1905 qui a été conçue avec les représentants de la principale religion mise en cause en France à cette époque, la religion catholique. Oui la France est essentiellement de tradition Judéo-Chrétienne, n’en déplaise aux musulmans que la France accueille. D’ailleurs la loi de 1905 n’a jamais posé de problème dans les différentes colonies ou dans les quatre départements de l’Algérie d’alors. Il est inacceptable de vouloir imposer aux français une religion qui cherche à tout prix à nous imposer ses lois et notamment la charria.

Dans le même temps tous les pays musulmans dont la Turquie, le Qatar, l’Arabie Saoudite et le Maroc en tête, exigent le retrait de la vente des produits français ! Ces pays islamistes entendent nous imposer leurs lois et nous interdire le droit à la caricature qui fait partie intégrante de nos lois et de notre culture.

Toutes ces dérives du quotidien, telles que la séparation des hommes et des femmes dans les piscines, la viande tout halal, les menus des cantines sans porc, l’implantation en 70 années de plus de 2500 mosquées sous couvert d’associations cultuelles-culturelles, etc. sont insupportables.

En outre, les français découvrent les « mineurs isolés », les non-expulsions des demandeurs d’asile politique qui n’en sont pas, le terrorisme qui s’amplifie, les prisons qui sont pleines majoritairement d’étrangers à majorité musulmane, le sport qui se radicalise… Curieusement les milliards d’euros que nous coute cette immigration qui perdure, 51 Milliards que je détaille dans mon livre, Macron n’en propose aucune gestion, aucune maitrise… rien ! Mais Macron parle, beaucoup, toujours et encore… sans résultat.

Macron reste donc un spécialiste du « bruit médiatique » en utilisant un mot nouveau dans le langage politique auquel il entend donner une portée qui fera plouf. Une fois de plus.

Jean-Philippe Lévêque

Auteur de  « La déferlante, immigration et surpopulation – quels enjeux pour 2020-2050 ? », aux éditions Culture et Racines
Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

Articles en relation

Partager ce contenu