Great Reset et Cyberpolygon : cette cyberattaque mondiale et destructrice que le Forum de Davos anticipe

Une cyberattaque mondiale qui bloquerait les échanges internationaux et mettrait en péril le système financier est-elle à craindre ? Klaus Schwab, fondateur du forum de Davos, en tout cas, y croit, et il n'est pas le seul. Cette crainte d'une attaque massive inspire les travaux du "cyberpolygon", qui doit simuler une attaque mondiale cet été. Après l'épidémie de coronavirus, on sait donc à quoi devrait ressembler la prochaine crise globale du village planétaire…



Faut-il craindre une cyberattaque mondiale qui mettrait l’ordre de Davos, et tout particulièrement l’ordre financier, par terre ? C’est le sujet majeur de l’exercice « CyberPolygon » orchestré par Davos, sur lequel nous reviendrons longuement dans les semaines à venir. Mais les initiés noteront que, lorsque Davos prend le temps de simuler un risque futur, il a régulièrement la mauvaise idée de se réaliser. De là à affirmer que, dans les deux ou trois ans, une cyberattaque mondiale devrait mettre le système financier international par terre, il n’y a qu’un pas. 

Une cyberattaque mondiale à laquelle tout le monde s’attend

Selon toute vraisemblance, et après les multiples attaques dont plusieurs sites comme Microsoft ont fait l’objet, une cyber-attaque mondiale devrait faire mouche et mettre Internet hors de combat pour un temps relativement long. Si ce n’est en 2021, ce sera en 2022 ou en 2023.

L’une des manifestations de cette attaque devrait se traduire par des ralentissements, voire des « neutralisations » des systèmes de paiement déployés par les banques. Des faillites devraient ou pourraient s’en suivre. Cette hypothèse est au coeur des travaux menés par de nombreuses banques centrales, dont la Réserve Fédérale américaine

Autant dire que cette cyberattaque, peu prise au sérieux en Europe, est jugée essentielle dans l’ordre internationale. Elle est précédée par de nombreuses attaques de taille mondiale, dont celles visant Microsoft

Une chose est sûre : personne ne pourra dire qu’il ne savait pas. 

Cyberpolygon, l’exercice grandeur nature de Davos

Face à cette menace d’une paralysie totale des paiements par carte en Occident, les banques centrales réagissent comme elles peuvent. Elles s’appuyent aujourd’hui largement sur le forum de Davos pour préparer leur riposte. Ce forum réfléchit à la meilleure façon de contrer les risques à travers l’exercice Cyberpolygon

Nul ne sait ce qui sortira de cet exercice, mais une chose est sûre : les élites mondiales ne seront pas prises au dépourvu dans l’hypothèse où ce simple exercice préfigurerait un véritable virus mettant en danger les paiements mondiaux. C’en serait fini, au moins pour plusieurs jours ou plusieurs semaines, des cartes Visa ou Mastercard.

D’ici là on notera que l’exercice doit avoir lieu le 9 juillet 2021, et devrait permettre d’isoler les points faibles de la riposte occidentale à une éventuelle cyberattaque (venue de Chine, puisque telle est la tendance).

Vers une crise mondiale majeure

Reste que la survenue d’une cyberattaque aussi massive révèlerait un point de faiblesse de la mondialisation, et singulièrement des systèmes informatiques occidentaux. Nul ne sait à quoi, in fine, ce genre d’incidents, cumulable en cascade, pourrait nous exposer, notamment en matière de risque financier. D’ici là, le bon sens est de noter que le Forum de Davos anticipe cette crise comme la prochaine sur la liste que personne n’ose jamais commenter. 

Il n’en reste pas moins que l’organisation d’un exercice en bonne et due forme sur cette question en dit long sur le désarroi de la caste face à la montée des périls.  

Éric Verhaeghe
Mai 2021
Source : Le courrier des stratèges

Articles en relation

Partager ce contenu