Wall Street et la révolution bolchevique (À PARAÎTRE)
zoom_out_map
chevron_left chevron_right
Nouveau

Wall Street et la révolution bolchevique (À PARAÎTRE)

Pourquoi Trotski, alias Lev Davidovitch Bronstein, voyagea-t-il avec un passeport officiel américain lorsqu’il retourna en Russie en 1917 rejoindre Lénine pour la révolution ? 

20,85 € TTC 20,85 € (HT)
block TITRE À PARAÎTRE EN MARS 2021
Paiement 100% sécurisé.

Livraison à 3,50€ vers la France et l’international
(pas de livraison vers les DOM-TOM).

Livraison offerte dès 100€ d'achat.

TITRE À PARAÎTRE EN MARS 2021


Description

Pourquoi Trotski, alias Lev Davidovitch Bronstein, voyagea-t-il avec un passeport officiel américain lorsqu’il retourna en Russie en 1917 rejoindre Lénine pour la révolution ? Pourquoi la mission américaine de la Croix-Rouge en Russie, en 1917, comportait-elle plus d’hommes d’affaires que de médecins ?

Au fil d’une enquête magistrale, qui se lit comme un roman d’espionnage, Antony Sutton établit des liens historiques tangibles entre capitalistes américains et communistes russes. Tirant ses informations de l’examen de dossiers du Département d’État, des archives personnelles de personnages clés de Wall Street, de biographies, d’articles de presse et de livres d’historiens classiques, Sutton nous révèle :

● Le rôle que jouèrent les dirigeants des banques du groupe Morgan dans l’acheminement illégal d’or bolchevique vers les États-Unis.
● Le détournement de la mission de la Croix-Rouge américaine en Russie par les puissants de Wall Street.
● L’intervention de Wall Street pour obtenir la remise en liberté de Léon Trotski, le révolutionnaire dont l’objectif était de renverser le gouvernement russe.
● Les accords passés par de grandes entreprises afin de capter l’énorme marché russe, quinze ans avant la reconnaissance officielle du gouvernement soviétique par les États-Unis.
● Le soutien au communisme, actif mais secret, par des hommes d’affaires de premier plan, lesquels se faisaient publiquement les champions de la libre entreprise.

« Wall Street et la révolution bolchevique » est le premier volume d’une trilogie consacrée à l’implication directe des financiers new-yorkais dans la révolution Lenino-trotskiste en Russie, l’élection de Franklin D. Roosevelt aux États-Unis et la montée du nazisme en Allemagne.

Antony C. Sutton : Persécuté mais jamais poursuivi… Il fut chercheur à Stanford au sein de la fondation Hoover de 1968 à 1973. Il enseigna l'économie à l'UCLA. Il étudia à Londres, Göttingen et UCLA et fut titulaire d'un doctorat en sciences de l'Université de Southampton, en Angleterre.


Fiche technique

978-2-491861-16-2
Fiche technique
Nombre de pages :
367
Format :
14x21cm
Édition :
Mise à jour 2021 (traduction française officielle)
Collection :
Influence
Traduction :
Olivier Goulon

Antony Sutton : Comment Wall Street a financé les nazis et les bolcheviques…

Ils l'ont dit

Sutton, économiste britannique ultraconservateur devenu américain [...] n'a cessé de dénoncer depuis les années 1970 les projets mondialistes de l’establishment bancaire américain, accusé de surcroît d'avoir favorisé à la fois l'avènement des bolcheviques et de Hitler afin de mieux contrôler la Russie et l'Allemagne dans le futur ».
- Bernard Bruneteau (historien français)


Sutton fut le seul auteur qui n’ait jamais disséqué les contrats grâce auxquels les totalitarismes nazi et soviétique ont pu vivre et survivre économiquement ».
- Pierre de Villemarest (journaliste et écrivain français)

Vous aimerez aussi