FRANCIS COUSIN : Offre spéciale !
zoom_out_map
chevron_left chevron_right
-10%Pack

FRANCIS COUSIN : Offre spéciale !

Au-delà de la dictature démocratique de la valeur d’échange totalitaire… Pour l’abolition de l’esclavage salarié et de toute domestication étatique !

36,90 € TTC 41,00 € -10% 34,98 € (HT)

Au lieu de 41,00 €


Les vidéos de Guerre de Classe 


Description

Critique de la société de l'indistinction : Commentaires sur le fétichisme marchand et la dictature démocratique de son spectacle… (Nouvelle édition)


Le fétichisme de la marchandise est l’universelle domination sociale du quantitatif indistinct qui partout désormais développe l’exclusion spectaculaire du qualitatif dans la luxuriance aliénatoire de la dépossession humaine.

Aujourd’hui, dans ce monde du falsifié triomphant et de l’inversion généralisée, le krach inévitable du système des fictions faramineuses de l’économie spéculative s’annonce de plus en plus proche. Aussi, le gouvernement du spectacle mondial n’a t-il rien d’autre à offrir à la planète pour échapper à la faillite et tenter de sauver un dollar sur-hypothéqué que le chaos de la guerre sans fin par la mise en scène permanente de coup montés terroristes de vaste ampleur, menés de l’intérieur même des services spéciaux de la provocation étatique.

En ce temps où le spectacle mondial de la marchandise est en train de coloniser tous les espaces d’expression afin de les réduire à ne plus être que des champs duplicatifs de ce qui est conforme au despotisme démocratique de l’argent, il convient qu’un éditeur qui se veut indépendant puisse publier ce que les éditeurs de cour ne publieraient jamais.

La critique de la société de l’indistinction n’engage bien entendu que ses auteurs. C’est en vertu du seul principe que la pensée ne peut penser que lorsqu’elle est confrontée aux dérangements venus d’autres territoires que du monde des vérités officielles que l’éditeur a considéré ici qu’il se devait là de faire imprimer ce texte.

Naturellement, la saveur et les effets d’une telle publication d’essence affranchie et insoumise doivent être spontanément propagés et répétés attendu que leur unique provenance est l’histoire radicale des radicalités historiques elles-mêmes qui ne doit jamais être oubliée ou tue mais bien évidemment constamment indiquée comme origine du mouvement réel pour la communauté humaine intégrale.

Prologue de Francis Cousin.


Du spectacle fétichiste de la marchandise mondiale et de sa crise finale : Au-delà de la dictature démocratique de la valeur d’échange totalitaire…Pour l’abolition de l’esclavage salarié et de toute domestication étatique !

Notre époque est celle de la crise finale du spectacle fétichiste de la marchandise mondiale qui cesse de pouvoir produire sa propre reproduction et qui tente désespérément de faire diversion mensongère par la fabrication étatique d’un chaos terroriste, immigrationniste et sanitaire interminable, alimenté de mystification écologique ininterrompue… C’est ce vaste temps nouveau où le prolétariat, luttant d’abord en tant que classe contre les effets du Capital, va se remettre ensuite lui-même en question en portant le dépassement révolutionnaire de toutes les causalités de la capitalisation elle-même par la production ontologique du communisme en tant qu’abolition de toutes les classes et destruction de l’argent et de l’État comme immédiateté historique de l’humanité émancipée.

Dans cette époque surprenante se poseront deux questions effectivement cruciales. La première : comment être à la hauteur révolutionnaire d’une activité historique radicale ? La seconde : selon quelles modalités opérationnelles des humains pourront se regrouper pour assumer la situation résultant de la mort du monde du règne de la quantité. L’auteur y répond en rappelant simplement – dans la trajectoire historique du mouvement 

communard multiséculaire – que la qualité de l’Être en devenant le critère réel de la totalité de l’existence permettra, seule, à nos actes de nous mener le plus loin possible dans l’intelligence de l’émerveillement. 
Voilà plus de quarante ans que Francis Cousin, dans des cadres collectifs, anonymes ou personnels - s’est attaché à produire une critique radicale du spectacle de l’indistinction marchande autocratique. Il en dé-voile ainsi, une nouvelle fois la généalogie, le parcours et la destination en désignant la dialectique historique du temps long par laquelle a fini de se réaliser l’économie politique de la tyrannie démocratique de la valeur d’échange indifférenciée.

En partenariat avec Guerre de Classe.

Fiche technique

Offre_003_Cousin
0.66 kg

Francis Cousin sur Radio Courtoisie : Critique de la société de l’indistinction

Guerre de Classe

Cliquez sur le visuel ci-dessous :

Vous aimerez aussi

Pour en savoir plus :