Russophobie 2.0 (livre numérique)
zoom_out_map
chevron_left chevron_right

Russophobie 2.0 (livre numérique)

La Russie, de par son opposition systématique aux États-Unis depuis l'arrivée de Vladimir Poutine à la tête du Kremlin, a été choisie pour tenir le rôle de bouc émissaire…

8,99 € TTC 8,52 € (HT)
check Disponible !

Cet article est en format PDF, il vous sera envoyé à votre adresse courriel après paiement. Vous ne recevrez pas d’article physique chez vous, il s’agit d’un article 100% numérique !


Description

La crise globale dans laquelle est plongée l'Occident est à la fois économique, financière, écologique, morale et politique. Le leadership des États-Unis est de plus en plus contesté et l'Union européenne est dans la tourmente. A ce stade, tout est bon pour éviter de dire la vérité : Oui, le système occidental est moribond et son effondrement est proche. Et quand un pouvoir est fragilisé, il cherche un responsable à désigner à son peuple, un ennemi vers qui détourner une colère qui pourrait, sans cela, s'abattre sur ses dirigeants.

Ainsi, la Russie, de par son opposition systématique aux États-Unis depuis l'arrivée de Vladimir Poutine à la tête du Kremlin, a été choisie pour tenir le rôle de bouc émissaire : La guerre en Ukraine, les sanctions économiques, la négation du rôle des russes dans la victoire contre le nazisme, la diabolisation quasi-systématique de la part des médias occidentaux ; tout confirme que c'est bien cette option qui a été prise.

Pourtant, les choses changent. L'intervention de la Russie contre l'expansion de l'Etat islamique et la dénonciation des rôles ambigües de l'Arabie Saoudite, du Qatar ou de la Turquie ont pris de cours la diplomatie occidentale et l'ont conduite à accentuer la propagande antirusse. Mais l'opinion mondiale est de moins en moins disposée à céder à cette russophobie. De nombreux pays dans le monde commencent à se détourner des américains et des européens pour se tourner vers les russes.

Car il apparait de plus en plus que la Russie pourrait être la seule puissance capable de faire dévier de la catastrophe finale le train fou de la mondialisation. Mais Le grand reset ou grand réarmement occidental pour éviter la faillite se prépare.

***

À propos de l'auteur :
Giulietto Chiesa était un homme politique, auteur et journaliste italien. Il a notamment écrit sur la dissolution de l’URSS, les attentats du 11 septembre 2001 et sur l’impérialisme états-unien. Ancien député au Parlement européen (2004-2008) et ancien correspondant de « L'Unità » et de « La Stampa à Moscou », il était lié à Mikhaïl Gorbatchev et avait fondé avec lui le « World Political Forum ». Il était fréquemment invité sur les grandes chaines de télévision russes. Il est décédé en avril 2020. Dans ce livre de 2016, il défend la vision d’un monde multipolaire et dénonce les stratégies médiatiques et politiques occidentales visant à empêcher la Russie de jouer son rôle historique de contre-puissance. C'est cette situation qui a mené à la guerre du Donbass en 2014...

Fiche technique

14032022_R2.0_GC
Fiche technique
Nombre de pages :
206
Format :
PDF (le fichier vous sera envoyé par courriel)
Collection :
Influence
Traduction :
Damien Bigini

Bande-Annonce de « Russophobie 2.0 »

Piero San Giorgio nous a fait parvenir une bande-annonce du livre de Giuletto Chiesa, « Russophobie 2.0 », datant de 2016 et réalisée dans le cadre de la première édition de son ouvrage. Il nous a donné l’autorisation de la modifier légèrement afin de la rendre plus actuelle.

« Russophobie 2.0 » : Entretien entre Piero San Giorgio et Giulietto Chiesa

Vous aimerez aussi

Pour en savoir plus :