Wall Street et l’ascension de Hitler
zoom_out_map
chevron_left chevron_right

Wall Street et l’ascension de Hitler

Antony Sutton révèle l’un des faits le plus marquant de la Seconde Guerre mondiale : que des banques de Wall Street et des grandes entreprises nord-américaines ont soutenu l’ascension de Hitler vers le pouvoir…

20,85 € TTC 20,85 € (HT)
check En stock !
Paiement 100% sécurisé.

Livraison à 3,80€ en France métropolitaine.
(pas de livraison vers les DOM-TOM).

Livraison offerte dès 100€ d'achat.


Description

Découvrez comment l’élite de Wall Street a financé les nazis…

En mettant au jour un cloaque de mensonges, de tromperies et de duplicités, Antony Sutton révèle l’un des faits le plus marquant, et pourtant jamais rapporté, de la Seconde Guerre mondiale : que des banques de Wall Street et des grandes entreprises nord-américaines ont soutenu l’ascension de Hitler vers le pouvoir, en finançant l’Allemagne nazie et en faisant des affaires avec elle.

En suivant minutieusement la piste de ce secret bien gardé, grâce à des documents et des témoignages incontestables, Sutton parvient à la conclusion que la catastrophe de 1939-45 bénéficia surtout à un groupe privilégié d’initiés financiers.

Il donne le compte-rendu détaillé, preuves à l’appui, du rôle abject que jouèrent les Morgan, les Rockefeller, les frères Warburg ou les Ford, directement ou à travers leurs entreprises, et tous ceux qui financèrent les préparatifs de la guerre la plus sanglante et la plus destructrice de l’Histoire.

« Wall Street et l’Ascension de Hitler » est le troisième volume d’une trilogie consacrée à l’implication directe des financiers new-yorkais dans la révolution Lenino-trotskiste en Russie, l’élection de Franklin D. Roosevelt aux États-Unis et la montée du nazisme en Allemagne.

« La contribution du capitalisme nord-américain aux préparatifs de guerre allemands a été phénoménale et, sans elle, l’Allemagne n’aurait jamais eu la capacité militaire qui conduisit au massacre de millions de personnes innocentes. […] Non seulement ces banquiers et hommes d’affaires nord-américains avaient conscience de la nature du nazisme, mais ils assistèrent le nazisme à chaque fois qu’ils y avaient intérêt – en sachant parfaitement que la conséquence probable serait une guerre impliquant l’Europe et les États-Unis. »

Antony C. Sutton : Persécuté mais jamais poursuivi… Il fut chercheur à Stanford au sein de la fondation Hoover de 1968 à 1973. Il enseigna l'économie à l'UCLA. Il étudia à Londres, Göttingen et UCLA et fut titulaire d'un doctorat en sciences de l'Université de Southampton, en Angleterre.

Fiche technique

978-2-491861-15-5
0.45 kg
Fiche technique
Nombre de pages :
320
Format :
14x21cm
Édition :
Mise à jour 2021 (traduction française officielle)
Collection :
Influence
Traduction :
Jean-François Goulon

Antony Sutton : Comment Wall Street a financé les nazis et les bolcheviques…

Ils l'ont dit

Sutton, économiste britannique ultraconservateur devenu américain [...] n'a cessé de dénoncer depuis les années 1970 les projets mondialistes de l’establishment bancaire américain, accusé de surcroît d'avoir favorisé à la fois l'avènement des bolcheviques et de Hitler afin de mieux contrôler la Russie et l'Allemagne dans le futur ».
- Bernard Bruneteau (historien français)


Sutton fut le seul auteur qui n’ait jamais disséqué les contrats grâce auxquels les totalitarismes nazi et soviétique ont pu vivre et survivre économiquement ».
- Pierre de Villemarest (journaliste et écrivain français)

Vous aimerez aussi

Pour en savoir plus :