Le Christ contre l’Avoir : ce que le socialisme doit au christianisme des origines
zoom_out_map
chevron_left chevron_right
Exclusivité web !Nouveau

Le Christ contre l’Avoir : ce que le socialisme doit au christianisme des origines

Le christianisme naissant, aux moyens des paroles et des actions de Jésus et des interprétations qui en suivront, repense les relations humaines...

4,74 € TTC 4,74 € (HT)
check En stock !

LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 100€ D’ACHAT !


local_shipping Livraison à 3,50€ vers la France et l’international (nous n'assurons pas les livraisons vers les DOM-TOM). 

Description

« Le christianisme naissant, aux moyens des paroles et des actions de Jésus et des interprétations qui en suivront, repense les relations humaines en insufflant l’importance du souci de l’autre et du bien commun. Cette considération pour autrui, qui érige le primat du « nous » sur le « je », et qui est aussi une exigence salvifique pour l’entrée dans le royaume céleste, passe par l’absolutisation de l’amour qui trouve sa source dans celui de Dieu pour l’homme. Et cet amour, qui annonce le triomphe de l’Être, apparaît dans les premiers temps du christianisme comme antinomique avec l’Avoir ».

Fiche technique

0.30 kg
Fiche technique
Nombre de pages :
60
Édition :
Éditions des livres noirs

Pour en savoir plus :